Stabilité financière

Le règlement des différends investisseur-Etat (ISDS en anglais) constitue une des plus grandes menaces dans l’optique d’une « re-régulation » de la finance. L’ISDS accorde des pouvoirs considérables aux firmes mêmes que la régulation de la finance devrait contrôler. Grâce à ce mécanisme, ces multinationales peuvent contourner les tribunaux nationaux et contester une loi dans un système de justice parallèle.

Les sociétés financières et non financières utilisent les clauses des accords commerciaux relatives à l’ISDS pour s’opposer à la régulation de la finance et aux mesures d’urgence concernant la stabilité financière.

Parmi les cas les plus connus :

• Investisseurs c. Argentine : quand le pays sud-américain a gelé les tarifs de l’eau et de l’électricité et a dévalué sa monnaie des suites de la crise financière de 2001-2002, il a été la cible d’une quarantaine de recours arbitraux provenant d’investisseurs divers, dont Suez, Vivendi (France) et Anglian Water (Royaume-Uni). Fin janvier 2014, l’Argentine a été condamnée à payer un total de 980 millions de dollars américains (TBI multiples invoqués).

• Poštová Banka (Slovaquie) & Istrokapital (Chypre) c. Grèce : la banque slovaque et son investisseur chypriote ont initié un recours arbitral contre la Grèce, suite à la restructuration de la dette souveraine et après avoir acheté des obligations d’État à bas prix. Mais la demande des investisseurs a été rejetée (TBI Grèce-Slovaquie & Chypre-Grèce invoqués).

• Saluka (Pays-Bas) c. République tchèque : le fonds d’investissement néerlandais a intenté un recours à l’ISDS contre le gouvernement tchèque car ce dernier n’avait pas renfloué les caisses d’une banque privée, dans laquelle l’investisseur avait des intérêts, de la même manière que les banques en partie détenues par ce gouvernement. Le plan de sauvetage des banques est apparu en réponse à une crise bancaire majeure. En 2006, l’investisseur a obtenu 236 millions de dollars américains en compensation (TBI Pays-Bas-République tchèque invoqué).

Photo : Maalokki / CC BY 2.0

(mars 2020)

IISD | 9-avr-2021
Un tribunal arbitral a rejeté les objections à la compétence de l’Inde et conclu que le pays avait violé la norme TJE du TBI Inde-Royaume-Uni, dans un arbitrage lancé par Cairn Energy.
IISD | 9-avr-2021
A PCA tribunal dismissed India’s jurisdictional objections and found it in breach of the FET standard in the India–UK BIT in an arbitration under UNCITRAL rules initiated by Cairn Energy.
Global Legal Chronicle | 9-avr-2021
The Paris Court of appeal set aside the arbitral award issued in the dispute Oschadbank v. the Russian Federation, finding that the tribunal lacked temporal jurisdiction.
Pulse | 6-avr-2021
According to sources related to the Lone Star ISD, the tribunal is expected to give a final ruling on Lone Star versus the Korean government case that has dragged on for nine years within the first half.
Ukrinform | 1er-avr-2021
Oschadbank plans to immediately appeal against the judgment of the Paris Court of Appeal, which rejected the award in the case against Russia over compensation for losses caused by the occupation of Crimea.
Live Mint | 23-mar-2021
India is believed to have challenged in a court in The Hague an arbitration tribunal verdict that overturned its demand for ₹10,247 crore in back taxes from Cairn Energy Plc — the second time in three months that it has refused to accept an international award against retrospective tax.
Business Standard | 19-mar-2021
India has time till mid-April to file an appeal against an international arbitration tribunal ordering it to repay UK’s Cairn Energy Plc USD 1.2 billion-plus interest and cost, but the challenge can only be on limited grounds such as procedure not being followed.
Times Now News | 9-mar-2021
India will be filing an appeal at The Hague this week against the $1.4-billion arbitration award against British oil firm Cairn Energy.
Business Standard | 8-mar-2021
Cairn said its shareholders expect the use of the company’s ’strong powers of enforcement’ to recover 1.4 billion.
UNCTAD | 3-mar-2021
Most international investment agreements do not exclude taxation from their scope, which means that a wide range of tax-related measures are covered by them.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 210