litiges investisseurs-état | ISDS

Le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE ou ISDS, selon son sigle anglais) désigne une modalité d’arbitrage des conflits émergeant dans le cadre d’accords d’investissement internationaux selon laquelle les entreprises de l’une des parties sont autorisées à poursuivre en justice le gouvernement de l’autre partie. Ceci signifie qu’elles peuvent porter plainte et réclamer des dommages et intérêts. De nombreux traités d’investissement bilatéraux et chapitres sur l’investissement d’ALE incluent des dispositions autorisant ce mécanisme si les bénéfices escomptés par l’investisseur ont été négativement affectés par une mesure prise par le pays hôte, telle que le changement d’une politique publique. Le différend est généralement arbitré non pas par un tribunal public, mais par une cour privée. Ces affaires sont généralement traitées par le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Banque mondiale), la Chambre de commerce internationale, la Commission des Nations Unies sur le droit commercial ou la Cour internationale de justice.

Le RDIE est un sujet qui suscite à l’heure actuelle un vif intérêt car il cristallise une forte opposition de la part de citoyens préoccupés par les négociations du TTIP entre l’UE et les États-Unis, les discussions sur l’Accord de partenariat transpacifique et l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’UE.

The Herald | 7-mar-2022
The agreement between Zimbabwe and the United Arab Emirates on promotion and protection of investments has come into force.
AFTINET | 7-mar-2022
AFTINET has raised the alarm over the possibility that British corporations will gain the right to sue the Australian Government if the UK is granted membership in the CPTPP.
Michael West | 4-mar-2022
The gold mine was closed by the Thai government, but an obscure clause in a “free trade” agreement has allowed the lucrative mine in Central Thailand to reopen.
Both Ends | 4-mar-2022
From a climate perspective, the expected reform outcome is a failure. No Contracting Party will end investment protection for fossil fuels in a timeline that is necessary to align with the Paris Agreement.
Inequality.org | 3-mar-2022
An attempted assassination, criminalization, and violent eviction in 2014 didn’t stop the Peaceful Resistance of La Puya in Guatemala, which won legal action suspending harmful mining activities.
CIAR Global | 2-mar-2022
La compañía canadiense Altamesa Energy habría iniciado la etapa de trato directo con Petroperú, previa a recurrir a arbitraje, si no se cumplen los acuerdos relacionados con las operaciones de un lote petrolífero firmados a mediados de 2021.
Inequality.org | 2-mar-2022
In the Gulf of Ulloa, a US treasure-hunting company turned seabed mining outfit poses a dire risk to the environment.
Global Justice Now | 2-mar-2022
It is perfectly possible to withdraw from trade deals containing corporate courts, as former South African trade minister Rob Davies explains.
APWLD | 1er-mar-2022
APWLD is launching new Investor-State Dispute Settlement (ISDS) vs Women’s Human Rights briefers which elaborate on how ISDS is incompatible with human rights principles.
Le Vif | 28-fév-2022
Le Traité sur la Charte de l’énergie (TCE) pourrait mettre en échec l’adoption de mesures structurelles ambitieuses de protection sociale visant à contrer la hausse de prix de l’énergie et à protéger les ménages.

0 | ... | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | ... | 4490