litiges investisseurs-état

Le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE) désigne une modalité d’arbitrage des conflits émergeant dans le cadre d’accords d’investissement internationaux selon laquelle les entreprises de l’une des parties sont autorisées à poursuivre en justice le gouvernement de l’autre partie. Ceci signifie qu’elles peuvent porter plainte et réclamer des dommages et intérêts. De nombreux traités d’investissement bilatéraux et chapitres sur l’investissement d’ALE incluent des dispositions autorisant ce mécanisme si les bénéfices escomptés par l’investisseur ont été négativement affectés par une mesure prise par le pays hôte, telle que le changement d’une politique publique. Le différend est généralement arbitré non pas par un tribunal public, mais par une cour privée. Ces affaires sont généralement traitées par le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Banque mondiale), la Chambre de commerce internationale, la Commission des Nations Unies sur le droit commercial ou la Cour internationale de justice.

Le RDIE est un sujet qui suscite à l’heure actuelle un vif intérêt car il cristallise une forte opposition de la part de citoyens préoccupés par les négociations du TTIP entre l’UE et les États-Unis, les discussions sur l’Accord de partenariat transpacifique et l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’UE.

The Nelson Daily | 28-oct-2021
Rules accepted under various trade and investment agreements often benefit destructive, extractive industries to the detriment of national and international climate goals and ambitions.
CIAR Global | 27-oct-2021
El juez nacional estará obligado a anular el laudo dictado sobre un acuerdo de arbitraje celebrado ad hoc que infringe el Derecho de la Unión. Concluye la nota emitida por el Tribunal de Justicia de la Unión Europea sobre la Sentencia en un procedimiento entre la sociedad luxemburguesa PL Holdings y Polonia.
TNI | 26-oct-2021
En los últimos 10 años el Estado español ha recibido más demandas de arbitraje de inversión que cualquier otro Estado. Con 50 casos en total, es hoy el segundo país en el mundo con más demandas en tribunales arbitrales internacionales.
Business Recorder | 25-oct-2021
Under the new template, federal government would not be liable for private investor disputes. Mediation would be made compulsory, while foreign arbitrators would be decided in advance through consensus.
Collectif Stop Tafta | 25-oct-2021
L’investisseur russe porteur du projet minier réclame 4 milliards € de réparation à la France.
Mediapart | 23-oct-2021
L ’actionnaire majoritaire du projet minier de la Montagne d’or demande à l’État français de l’indemniser pour non-respect de ses investissements. Une procédure d’arbitrage international est en cours.
CIAR Global | 22-oct-2021
La compañía estadounidense Metlife se une a aseguradoras como Chilena Consolidada y la también estadounidense Ohio y ha enviado un aviso de intención de acudir a arbitraje al Gobierno chileno iniciando el procedimiento que da paso a las negociaciones previas para evitar el arbitraje internacional por el adelanto de rentas vitalicias.
Dawn | 22-oct-2021
Pakistan will renegotiate all bilateral investment treaties (BITs) on the basis of new BIT template being finalised by the government, a top official of the Board of Investment said.
Animal Político | 20-oct-2021
Entre 1995 y 2020 se han presentado 303 demandas en contra de países de América Latina y el Caribe, siendo la segunda región más demandada del mundo. Los inversionistas han obtenido resultados favorables en un 62,6% de los casos y las demandas les han costado a los gobiernos alrededor de 32.141 millones de dólares.
New Straits Times | 20-oct-2021
Sudan’s government confiscated Petronas’s assets on the grounds that they were acquired "through illegal means" during Omar al-Bashir’s regime. Some argue that Sudan is turning on its allies "under the pretext of fighting corruption".

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 4300